Ici: là et maintenant

Ici: là et maintenant

« Hier était le passé, demain est l’avenir, mais aujourd’hui est un cadeau. C’est pourquoi on l’appelle le présent. »

Bil Keane

Installée face à son écran, Victoria savoure cet instant de quiétude et de liberté. Elle laisse ses pensées se promener, visiter le silence. Elle observe cette feuille blanche sur laquelle elle voudrait poser ses souvenirs, ses réflexions, ses projets, ses rêves. Les dernières années ont été riches en émotions et les derniers mois une sorte d’accélérateur sur lequel elle n’a pas la main. Quoi faire sinon, comme le surfeur, suivre le mouvement de la vague bien installé sur sa planche. Ces derniers jours, souriante, elle dit souvent : « je ne sais pas où je vais, mais j’y vais ».

5 mois que je n’ai pas écrit. 5 mois que je laisse les jours filer, que je n’ose pas m’assoir pour écrire. Pourquoi ? Je ne sais pas très bien.

Que raconter ? Que libérer ? Que dévoiler ?

Non ce n’est pas ainsi que je dois poser les questions ! Qu’ai-je envie de dévoiler ? Que suis-je prête à libérer ?

Je le sais, écrire me fait du bien. Certains m’ont questionné sur le sujet : « c’est ta thérapie ? ». Vous plaisantez les gars, ça fait des années que je travaille sur moi. Des années que je suis en quête de réponses à mes angoisses, mes démons. J’ai fouiné, j’ai cherché, j’ai compris, grandi, évolué mais avouons-le c’est une quête de chaque instant, de toute une vie. C’est passionnant, exaltant voire excitant mais parfois épuisant pour soi et pour les autres 🙂

Alors oui je dois bien l’admettre, commencer à poser sur le papier les souvenirs et le cheminement de cette quête est une sorte de thérapie.

C’est donc pour cela, certainement, que ces derniers mois, je n’ai pas réussi à vous livrer le témoignage de ce parcours. Ou tout simplement car il y a tellement à raconter que je ne sais par quel bout commencer.

Mais oui souvenez-vous ! Je partage ici mes rencontres, mes outils vers cette quête du bien-être. Le dernier article intitulé « Bizarre, vous avez dit Bizarre » décrivait ma rencontre avec « cet ostéopathe un peu perché, pas tradi » mais aussi ma première rencontre avec un monde totalement étranger : le pouvoir du cerveau et des énergies.

Et depuis j’ai fait tellement de rencontres que je ne sais même plus par où commencer.

Mais je dois vous dire que si j’ai toujours eu besoin de comprendre. Ce qui m’a mené à creuser ce chemin ce fut encore cette recherche de maternité. Ma fameuse obsession.

Lorsqu’en 2011, nous décidons d’agrandir notre famille, nous n’imaginons pas que nous allons reprendre notre parcours du combattant. Un parcours médicalisé ponctué par des pauses « parallèles » et donc une nouvelle introspection par le biais de nouveaux chemins.

Et aujourd’hui, 8 ans après l’arrivée d’Emma, je peux dire que la maternité, la parentalité nous ramène à ce que nous sommes intrinsèquement, qu’elle déplace tous les curseurs de nos priorités.

Je peux rajouter que la « recherche » d’un second enfant avec toute l’obstination (pour ne pas écrire obsession) dont j’ai pu faire preuve m’a poussé dans mes retranchements.

Oui j’ai beaucoup cheminé ces dernières années et je n’ai pas fini je vous rassure. Mais je ne m’attendais pas à être là devant mon écran à écrire et partager mes pensées avec vous. 🙂

42 ans de vie, d’observation, de construction, de rencontres, d’expériences, d’émotions. 20 ans en entreprise, 20 ans à travailler auprès et avec des jeunes en quête de sens. 15 ans de traitements et de questionnements pour devenir maman. Au fond, peut être aussi, 42 années de recherche de bien-être et de sens m’ont amené ici: là et maintenant.

Share This:

« Tilt » or not « tilt »?

« Tilt » or not « tilt »?

« Notre esprit est une éponge qui s’imbibe de suggestions ». Francis PICABIA

Fin janvier 2016, il fait nuit, Victoria est en voiture, elle rentre du bureau. En général, elle profite du trajet pour téléphoner à ses proches. Mais ce soir-là, elle n’est pas en forme, plutôt déprimée comme c’est le cas depuis quelques semaines. La fin de l’année 2015 a été traumatisante, à bien des égards. La gorge serrée, elle repense aux derniers mois qui viennent de s’écouler.

40 ans! J’ai eu 40 ans en juillet 2015.  Je n’ai pas de problème avec mon âge mais tout de même…. Pour une femme, cela implique beaucoup de choses. Certaines sont imposées par la société telles que la jeunesse et la beauté . D’autres sont incontournables voire inévitables telle que l’horloge biologique pour ne parler que de la maternité.

Je suis donc, au chaud dans ma voiture et je cogite.

4 ans ! 4 ans déjà que nous essayons d’avoir bébé 2. Presque que 4 ans que nous avons recommencé les traitements. Tu penses bien qu’à 37 ans et le passif que j’avais, mon gynécologue m’a de suite prescrit un traitement de stimulation. Et oui naïvement nous pensions qu’Emma étant arrivée presque « naturellement », le 2nd allait ramener ses fesses sans souci. Tu parles, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Non mais franchement, ce n’est pas rigolo si ce n’est pas le parcours du combattant. En même temps c’est un peu de ma faute à vouloir la ramener avec mes grandes théories : « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire » !! Résultat : quand c’est facile, ça me gave.

Lire la suite

Share This:

Vous êtes sur mon nouveau site😀😀😀

Vous êtes sur mon nouveau site😀😀😀

Bonjour à tous et à toutes,
J’ai le plaisir de vous informer de la mise en ligne de mon nouveau site internet

J’espère qu’il vous plaira, que vous continuerez à me suivre et que nous pourrons plus que jamais échanger. Courez le visiter, il est là :
http://laquetedevictoria.fr/
Victoria continue de vous raconter ses aventures et vous donne rendez vous sur ce site, la page FB ou Instagram

Pensez à vous réabonner si vous l étiez 😀

Merci pour vos messages, vos commentaires, vos likes. Grâce à vous je vis des moments magiques.
Je vous embrasse bien fort les ami(e)s

Share This: